fausse couche spontanée précoce (FCSP)

Publié le par sayuri71

définition

on parle de fausse couche spontanée lorsque l'embryon "s'évacue" naturellement ou non de l'utérus. on parle de fausse couche lorsque ce dernier est âgé de moins de 22SA (avant 16SA : FCSP) et/ou pesant moins de 500g.

Même si cela est difficile à vivre, il faut se dire qu'une grossesse peut être menée à terme malgrè une fausse couche. elle peut même se produire après une ou plusieurs grossesses, et cela chez n'importe quelle femme. bien sûr, certains facteurs de risque et pathologies favorisent les fausses couches. cela sera développé plus tard.

prise en charge

1- expectative. une fausse couche, malgrè son caractère douloureux et psychologiquement difficile pour le couple, reste quelque chose de naturel.

le médecin peut laisser faire l'expulsion naturellement, à renfort d'antalgiques pour soulager la patiente. si cette dernière est de rhésus négatif, une injection de gamma-globuline anti-D (ou rophylac 100mg en IV) est effectuée.

une échographie de contrôle est programmée pour dans 1 semaine pour s'assurer de la vacuité utérine. s'il s'avère que l'expulsion n'a pas été complète --> aspiration

2- aspiration. la patiente est à jeun. un bilan prè opératoire avec RAI est faite. une voie veineuse de bon calibre est posée. on met en intravaginal un comprimé de cytotec (misoprostol-200µg) la veille de l'intervention pour assouplir le col de l'utérus.

cette intervention est faite sous anesthésie générale, sans autre préparation ormis le comprimé de cytotec la veille. une antibioprophylaxie per-opératoire par augmentin 2g en IVD est faite dans le but de prévenir une éventuelle infection de l'utérus.

dans le cas d'une urgence (hémorragie), l'aspiration est faite dès que possible, sans la pose de comprimé de cytotec.

3- traitement médicamenteux. on utilise également du cytotec . dans certaines références, on met 4 comprimés de cytotec en intravaginal, à renouveller au bout de 24h si pas d'expulsion. un contrôle échographique est également programmée pour dans une semaine pour vérifier la vacuité utérine.

des antalgiques sont fortements proposés à la patiente car le cytotec est un médicament très puissant.

Publié dans obstétrique

Commenter cet article